Cette semaine, pour la première fois depuis 2 ans, je suis sortie avec un sac à main !!!! Imagines tu une seule seconde le choc que ce fut pour ma petite personne ? Et pour mes bébés (mes sacs) ? Ils ont revus la lumière du jour, senti l'air frais des pots d'échappements, ont été en contact avec les fluides et autres cellules mortes abandonnées dans le bus. 
Non sans déconner, je ne vais pas écrire un article sur la vie palpitante de mes sacs à main. Je ne savais tout simplement pas comment commencé mon laïus ou je te parle de ma première semaine.

Je bosse donc enfin dans une des plus vieille confiserie de ma ville. Je vend du bonheur aux gens (et pas mal de calories en accés direct sur le cul). Mais ce bonheur, il est communicatif. Il m'envahit et m'épanouis. De nouveau, je me sent utile, capable de faire et d'offrir à ma fille et mon mari autre chose que du linge propre et un repas chaud. Mon mari peut enfin se reposer car oui, aujourd'hui j'ai un salaire. Il n'est plus le seul à faire en sorte que tout soit payer, il n'est plus obligé de continuer à travailler même malade, il va enfin pouvoir souffler. 
Pour la première fois depuis longtemps, on se sent délesté de tous soucis ou tracas, tout nous parait simple et accessible. Le simple fait d'aller faire les courses n'est plus une corvée car, nous n'avons plus à calculer et jongler avec les différents budgets pour finir le mois à 0 sans tomber dans le négatif. 
Oui je vois beaucoup moins Francine. Mais ou est le problème ? Elle est plus que bien entourée et comme je te l'ai dit, je ne culpabilise absolument pas.

Bref voila mon nouvel état d'esprit et si tu es sage, demain ou aprés demain je te raconterai mon rdv chez le gynéco.